L’entretien de la cheminée : le ramonage et l’assurance habitation

La cheminée améliore un lieu de vie. Toutefois, les propriétaires doivent respecter quelques obligations. En négligeant son entretien, les habitants d’une maison risquent de s’intoxiquer, cette omission peut entraîner la mort. Faute d’entretien les compagnies d’assurances peuvent ne pas rembourser les assurés en cas de sinistre.

Obligation de ramoner des conduits de cheminée

Selon la loi, il est obligatoire de faire procéder à deux ramonages par an lorsqu’on dispose d’un conduit de fumée opérationnel. Toutefois, ramoner une cheminée peut se faire au minimum une fois par an. Cette obligation s’applique à tous les conduits, surtout ceux de l’évacuation des fumées rattachées à un chauffage au fioul, au gaz ou au charbon. En cas d’oubli, les propriétaires de cheminées risquent une amende de troisième catégorie. Cette sanction est plus lourde lorsque la négligence entraîne un grave incendie.

Les frais du ramonage incombent au propriétaire du logement qui l’occupe. Dans le cas où le locataire utilise la cheminée avec l’autorisation du propriétaire, il doit assumer le coût du nettoyage du conduit. Si le locataire utilise la cheminée avec l’assentiment du propriétaire il doit vérifier de l’état de propreté de la cheminée à chaque changement de locataire. Le fait est que le ramonage des conduits représente une charge locative.

Assurance et entretien de la cheminée

L’utilisation d’une bûche de ramonage a la particularité de nettoyer les parois d’un insert à bois. Ces combustibles naturels décollent le goudron et la suie durant la combustion. Malgré ces atouts, la bûche de chauffage ne remplace pas l’intervention d’un ramoneur professionnel. Elle peut toutefois servir avant le passage du ramoneur en optimisant l’entretien de la cheminée.

Les assurés qui disposent d’une assurance habitation multirisque bénéficient d’un contrat qui couvre les dommages causés à leurs biens. Il faut être attentif au moment de signer le contrat puisque certaines compagnies d’assurances prévoient une clause dans leur document leur autorisant de réduire l’indemnisation dans le cas où l’assuré n’a pas fait ramoner sa cheminée.

Déroulement de ramonage de conduit de cheminée

Pour nettoyer une cheminée en ayant recours au ramonage, on doit contacter un chauffagiste expérimenté. Cette opération dure pendant une vingtaine de minutes. Durant ce temps le chauffagiste entreprend le ramonage en se servant d’un hérisson. Cet équipement permet de décrocher les résidus du conduit de cheminée. À la fin de l’opération, le professionnel délivre une attestation que l’on doit conserver jusqu’à la prochaine intervention. Ce document peut s’avérer utile lors d’un incendie. En effet, la compagnie d’assurances ou le propriétaire du bien loué peut demander de voir la preuve du passage du spécialiste.

Achat de cheminée : conseils pour l’achat d’une cheminée à foyer
Cheminée à foyer fermé : les règles et l’installation