Acheter du bois de chauffage directement en ligne

bois de chauffage

Un bois de qualité doit être doté de caractéristiques thermiques qui en font un bon combustible. Ainsi son efficacité énergétique est optimale et vous garantit de belles flambées, sans émanations de fumée ni projection de braises.

Les qualités du bois idéal

Pour brûler correctement dans un insert ou un poêle à bois, les bûches doivent être bien sèches. En effet, un bois de chauffage humide ou à moitié sec brûle avec peine et risque d’encrasser votre poêle. Il dégage en outre une fumée abondante qui peut s’avérer toxique en raison d’une forte teneur en gaz carbonique. L’efficacité énergétique d’un tel bois, quelle que soit son origine, est donc médiocre. Des bûches qui brûlent bien ont par conséquent un faible taux d’humidité, inférieur à 20 % au minimum. Ce seuil s’obtient après un délai qui va de dix-huit mois à trois ans suivant la coupe du bois de chauffage.

Un séchage très bien réalisé

Pour obtenir un bois de qualité, les professionnels le conservent dans un lieu bien ventilé. Les bûches sont couvertes mais seulement en partie, sur le dessus, pour assurer une bonne aération. Les tronçons de bois sèchent mieux s’ils ne mesurent pas plus de cinquante centimètres. Il est également préférable que les rondins soient fendus pour un meilleur séchage. Ainsi, l’écorce se sépare plus facilement du bois, ce qui est un signe que ce matériau brûlera bien. Selon les essences, le temps de séchage varie. Les bois dits “durs” comme le chêne, le charme ou le hêtre nécessitent un délai plus long que les essences “tendres” comme le bouleau ou le tilleul.

Quel bois privilégier à l’achat ?

Il faut donc opter pour une essence “dure” qui dégage beaucoup de chaleur tout en brûlant lentement. On peut cependant placer un bois tendre dans l’âtre ou le poêle en début de flambée. Le bois dur sera utilisé ensuite, une fois le feu bien lancé, avec de belles flammes. Parmi les bois qui donnent les meilleurs résultats calorifiques, on trouve également le frêne, l’orme et l’érable. Ces essences sont denses, elles génèrent des flambées efficaces et esthétiques qui n’encrassent pas les conduits des appareils de chauffage. Par contre, il vaut mieux éviter certaines essences comme le châtaignier et les résineux en général. Ces derniers produisent trop de fumée.


Granulés de bois : combien d’économies de chauffage ?
Pour un chauffage durable et efficace : découvrez les différents bois de chauffage !