Quelle chaudière choisir ?

La chaudière à bois ou à bûches

Un mauvais choix de combustible de chauffage risque de faire augmenter les charges et de rompre l’ambiance chaleureuse dans l’habitation. L’utilisation de bois comme combustible favorise la protection de l’environnement. Ce système procure également une meilleure qualité de chauffe et il  gagne en termes d’esthétique. Toutefois, même si l’appareil de chauffage au bois possède des avantages, il présente quand même quelques inconvénients.

Ressemblance voir dans www.poeles-bois-granules.fr

Les chaudières à granulés et à bois sont tous des appareils écologiques. Elles contribuent à la préservation d’un environnement sain. Très performants, ces systèmes de chauffage procurent de meilleurs rendements énergétiques. Suivant un taux de 30%, elles sont toutes deux éligibles au crédit d’impôt.

La chaudière à bois ou à bûches

Au niveau de l’installation, la chaudière à bûches gagne en ponts, car elle est facile et rapide à mettre en place, par disposition de circuit de chauffage central. Ainsi, si l’habitation est déjà équipée de chaudière à gaz, à fioul ou encore à charbon, un raccordement de l’appareil au système à granulés de bois suffit. En matière d’utilisation, certains appareils de chauffage au bois disposent d’une fonctionnalité d’automatisation, ce qui permet une certaine commodité. Néanmoins, même si elle est moins complexe, le propriétaire doit faire appel à un professionnel pour garantir la bonne marche de l’appareil. Le désavantage majeur est, tout d’abord, son encombrement. Il nécessite, en effet, un espace de stockage assez vaste. De plus, le bois doit être stocké dans un endroit sec et ventilé pour préserver sa qualité originelle. Dans certains cas, le bois ne peut assurer le chauffage principal d’une habitation.

Une chaudière à granulés ou à pellets

Comparée à une chaudière à bûches, une chaudière à granulés engendre peu de cendres ce qui permet de tenir plus longtemps. Même si elle requiert un investissement assez cher, elle permet une économie considérable d’environ 50% sur la facture de chauffage. Ce système de chauffage est aussi éligible à de nombreux types d’aides financières comme le crédit d’impôt transition énergétique, la prime énergie et la TVA réduit au taux de 5,5. Celle-ci se recharge de manière automatique grâce à la présence d’un silo de stockage, ce qui la rend compliquée en matière d’installation. Autrement, une chaudière à granulés doit être entretenue au moins une fois par an. Pour cela, le propriétaire doit se soumettre à un contrat de maintenance avec un fabricant ou installateur de l’appareil. L’autre inconvénient concerne l’encombrement surtout si l’appareil est à alimentation manuelle. Dans ce schéma, le réservoir est généralement intégré à la chaudière, ce qui rend le système plus volumineux. La chaudière à granulés est une meilleure alternative à un système de chauffage à gaz, notamment si l’habitation ne bénéficie pas de raccordement au gaz.

 Ainsi, la chaudière à bois ne peut servir que de solution d’appoint, ce qui pousse la majorité à opter pour le chauffage au gaz ou à l’électricité. Même si le coût des bûches de chauffage est moins cher sur le marché, la mise en place du système, quant à elle, requiert un investissement élevé.

Quels sont les avantages du poêle à pétrole ?
Cheminées et poêles décoratifs : quel modèle choisir ?